Autoconsommation Photovoltaique

Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, nous étudions la faisabilité d’investir dans un kit d’autoconsommation photovoltaïque. Quesako ?

C’est très simple ! Vous installez des panneaux photovoltaïque (sur une toiture ou au sol) et le tout est branché à votre compteur électrique.
Vous consommez ainsi en direct votre électricité sans besoin d’un stockage (batterie).
Si votre production excède votre consommation, le surplus est vendu auprès d’EDF.
Si votre production ne suffit pas pour couvrir votre consommation, l’électricité fournie par le réseau fait le complément.

Cette technologie a plusieurs avantages que nous trouvons très intéressants :

  • pas besoin de batteries : économie et pas de batterie à remplacer tous les 5 ans
  • simplicité de mise en œuvre
  • modularité du système : si les besoins du ménage augmente, il suffit de brancher des panneaux supplémentaires
  • technologie fiable : les panneaux sont garantis 25 ans (après ils continuent de fonctionner mais à un rendement inférieur)

D’après nos premiers calculs, l’investissement s’amortit sur environ 4 ans.
Des sites sérieux proposent de dimensionner ces kits : Kit solaire autoconsommation

Si cela vous intéresse également, il peut être intéressant de grouper les commandes pour obtenir une réduction supplémentaire :wink:

A très vite !

Bonjour,

J’ai plusieurs points à aborder:

Premièrement, un amortissement en 4 ans pour un kit solaire, avec un rendement garanti 25 ans, c’est une affirmation extraordinaire… Qui demande des preuves plus qu’ordinaires. Genre vraiment.

Il est probable que si cette opération était aussi rentable, nous serions déjà en pénurie de sable…

Je serais intéressé ici d’avoir l’avis de professionnels et de particuliers qui ont du recul sur cette opération.

En deuxième, cette idée d’achat groupé sent bon l’argument de vente. Ce n’est pas une accusation, mais j’ai moi-même utilisé cette technique dans ma courte (et douloureuse) expérience de vrp.

Donc une question directe: serez-vous commissionné, ou obtiendrez-vous un quelconque avantage si une telle commande venait à se réaliser?

Enfin, et là je me rangerai à l’avis commun, est-ce pertinent/souhaitable de faire entrer nos sphères pros dans cette consultation.

J’avoue que pendant la première présentation, une personne m’a demandé en mp si j’exerçais sur Autun, et je lui ai donné mes coordonnées, un peu par réflexe: on ne fait pas ce métier si on aime pas voir de nouvelles maisons…

Si je ne m’interdit pas de travailler avec des personnes qui participeront également à cette consultation, la ville n’est pas si grande que je puisse l’éviter, je ne souhaite pas me servir de cette plateforme à des fins commerciales.

Je dirigerai donc cette personne vers les métiers nécessaires à son projet, après avoir qualifié son besoin, ce que je ferai par contre volontiers.

Autrement dit, en me contactant ici, vous aurez l’assurance que je ne travaillerai pas avec vous.

En tant que professionnel, je tire déjà un avantage conséquent à ma participation à ce projet: J’aurai une bien meilleure vision du besoin local et des dispositifs possibles. Et c’est déjà beaucoup.

En contrepartie, je partagerai, entre autres, ce que je sais de la rénovation pertinente du bâti ancien.

Voilà, désolé pour la longueur de la réponse, mais je pense qu’il faut clarifier les choses dès le départ entre nous tous, et je suis un peu triste de constater que le premier message de ce forum a une consonance commerciale:

Les effets d’aubaines, provoqués par les aides massives dans le domaine des énergies renouvelables, ont souvent fait pire que bien.
Au point d’opposer parfois les doctrines de plusieurs ministères (Agriculture, Ecologie, Bercy…) sur les mêmes projets…
Ou de carrément pousser à des choix stupides dans des logiques électoralistes. Le sujet du nucléaire en est un bon exemple, et c’est d’ailleurs un peu pour ça que j’ai pris mes distances avec l’écologie…

C’est un point sur lequel nous devons être particulièrement vigilants à mon avis.

Cordialement

Jérôme Michelet

Bonsoir,

Permettez moi de vous dire que vous faites fausse route !
Je ne suis aucunement commissionné sur ces produits.

Je vous détaille mon exemple chiffré :

  • un kit photovoltaïque de 730W coûte 1400 €
  • ce kit produit une moyenne de 670kWh/an
  • à ce jour, nous payons le kWh 0,18 €
  • sur les dix dernières années, le prix au kWh a augmenté de 30%
  • d’après moi, au cours des 10 prochaines années, une hausse de 50% ne me parait pas improbable
  • le gain annuel du kit pourra donc être de l’ordre de 180€
  • l’amortissement peut donc être de l’ordre de 7/8 ans

C’est vrai que mes premiers calculs, menés avec les rendements du Sud de la France, sont trop optimistes. En refaisant ces calculs, avec les rendements de la région du Nord, une durée d’amortissement de 8 ans pour un matériel garanti 25 ans me parait encore intéressant.

Nous allons certainement nous lancer l’année prochaine.
Je ne manquerai pas de vous donner notre retour d’expérience :wink:

Bonne soirée.

Bonjour,

Merci d’avoir répondu à ma question :slight_smile:

8/10 ans, c’est beaucoup plus proche de ce que j’ai comme retour, quand tout va bien, et habituellement c’est aussi la garantie de l’onduleur, qui est la pièce d’usure dans ce système.
Ici le système de micro-onduleur garanti 25 ans m’étonne.
De base, les kits installés chez les particuliers faisaient 3kwc, et on en trouve à moins de 4664 euros aujourd’hui je pense.
Moi à votre place, je demanderai déjà aux collègues électriciens du secteur ce qu’ils en pensent, et ce qu’ils ont comme retour. Et s’ils ont tous un kit sur le toit, nous aurons un indice :slight_smile:

Mais bon bref, l’objet de mon post, c’est vraiment d’insister sur ce qui est, pour moi, le but de cette consultation:

Nous cherchons à construire un consensus autour de la question du plan climat appliqué dans nos communes, en collaboration avec le bureau d’étude qui accompagne la démarche, et les politiques qui la pilotent.

Donc, par exemple, si nous arrivions tous ensemble à la conclusion que des kits solaires seraient pertinents pour la communauté, je pense que nous discuterions de ce qu’il est possible de mettre en place pour en faciliter l’accès.

Désolé si mon ton a été péremptoire: en ce moment j’avoue que l’engouement pour les énergies renouvelables me hérisse le poil:
J’ai herché pendant plusieurs mois un moyen de stopper la centrale photovoltaïque de Bissez-Sous-Cruchot, à coté de Chalon, et l’effet d’aubaine généré par le renouvelable me fait recroiser des personnes et des mentalités que j’avais cru disparues avec les ventes d’encyclopédies à domicile, les nains de jardins, et les traitements de charpentes…

Du coup, au global, on réfléchit à l’autoconsommation électrique sur le territoire, et le rapport a l’air d’aller aussi dans ce sens.
Donc oui, à moins de trouver des friches industrielles, les toits de nos maisons et des bâtiments publics, sont plus pertinent que des zones naturelles (attention à la qualification de friche agricole, et un ancien crassier abandonné peut aussi avoir un intérêt écologique^^).

Cordialement